Le Président de la République, Monsieur Patrice TALON, était, ce samedi 10 juillet 2021, l'hôte de jeunes panafricanistes venus de plusieurs pays de la sous-région ouest-africaine pour le 2ème sommet citoyen pour une CEDEAO des peuples. Les échanges de cette 3ème journée de la rencontre de Cotonou ont tourné autour du thème : « La Bonne gouvernance, l’alternance et la démocratie ».

Monsieur David DOSSEH, Coordinateur du sommet, après avoir exprimé la gratitude de ses pairs au Chef de l’État béninois, a mis l'accent sur la libre circulation des personnes. Il a fait savoir au Président Patrice Talon que la première recommandation des jeunes pour la réalisation de la CEDEAO des peuples est que tout jeune de la CEDEAO puisse aller sans difficultés dans plusieurs contrées de la sous-région et que des circuits soient organisés entre les différents pays de l'espace pour valoriser les différentes richesses culturelles et favoriser de ce fait la CEDEAO des peuples.

« Le virus du 3ème mandat en Afrique, nouvelle forme de coups d’État, a atteint l'Afrique de l'Ouest et bouscule la vie dans nos Nations », a-t-il déclaré tout en invitant le Bénin à produire un vaccin contre cette pandémie de 3ème mandat car la Constitution béninoise stipule qu'en aucun cas, nul ne peut, de sa vie, faire plus de 2 mandats de président de la République.

Réagissant à ces sollicitations et s'adressant aux participants à ce sommet et à toute la jeunesse ouest-africaine, le Président Patrice TALON s'est dit très ému par cette audace affichée de la jeunesse. Il a réitéré son engagement de passer le relais le 3ème dimanche du mois de mai 2026 à celui qui aura la confiance du peuple Béninois. Félicitant les jeunes pour leur initiative, appelant à nuancer les perceptions et assurant que le Bénin ne veut donner de leçon à personne, Patrice TALON les a également exhortés à ne pas trop le citer dans la promotion de cet idéal dont il a fait un engagement et un impératif personnel.

« La jeunesse africaine face à la problématique de la gouvernance des États », « Qu’est-ce que la CEDEAO pour nous ? », « Quelles propositions pour la CEDEAO que nous voulons ?», voilà des thématiques qui ont fait l’objet de conférences, panels et exposés durant les trois jours d'échanges. Les travaux de ce sommet qui s'est déroulé du 8 au 10 juillet 2021 au Palais des Congrès de Cotonou ont pris fin par une déclaration de la jeunesse ouest-africaine appelée Déclaration de Cotonou.

Le sommet citoyen de la CEDEAO des peuples vise à réunir les mouvements citoyens ouest-africains pour la mise en œuvre d’un réseau solidaire capable d’influencer davantage les prises de décisions pour de meilleures pratiques de gouvernance au sommet des États de la CEDEAO.

Partager l'article

Découvrez nos contenus multimédias en ligne

Album photos