Le président Patrice Talon et son gouvernement ont présenté le programme « bénin révélé »

17 Décembre 2016. Le Président Patrice Talon et son gouvernement ont présenté hier leur Programme d’Actions 2016-2021. Reposant sur des réformes structurelles profondes et un volume d’investissements massifs de 9 039 milliards de FCFA (13,78 milliards d’Euros), ce Programme intitulé « Bénin Révélé » vise à relancer le développement du pays. Devant 850 représentants des plus hautes institutions de l'État, membres de la société civile, diplomates, corps constitués et investisseurs, le Président de la République du Bénin a annoncé vouloir « relancer très vite et très fort le développement du pays sur tous les plans ».

Révéler les atouts considérables du Bénin

Reposant  sur  un  diagnostic  sans  complaisance  du  potentiel  du  pays,  ce  Programme  d’Actions  vise     à transformer en profondeur l'économie du Bénin tout en renforçant la protection sociale et les conditions de vie de la population. Pour expliquer le concept du « Bénin Révélé », le Président et son gouvernement ont déclaré que le pays disposait d’atouts considérables, dont sa position géostratégique avantageuse, des savoir-faire en matière d’agriculture ou encore un très fort potentiel touristique aujourd’hui sous-exploités.

Un volume d’investissements sans précédent

Le « Bénin Révélé » sera exécuté avec l’appui de partenaires privés nationaux et internationaux. Au total, il constitue un volume d’investissements de 9 039 milliards de FCFA (13,78 milliards d’Euros), sans précédent dans l’histoire du pays. Ses effets ont vocation à accroître le pouvoir d’achat, améliorer le bien-être et la protection sociale des populations, dynamiser l’économie, et faire rayonner le Bénin à l’international. A terme, jusqu’à 500.000 nouveaux emplois seront générés par le programme.

Concrètement, il agit de manière simultanée sur les leviers institutionnels, économiques et sociaux. Il se matérialise notamment par 45 projets phares, représentant à eux-seuls 7 086 milliards de Franc CFA (10,8 milliards d’Euros) dans  les  secteurs  clés  pour  le  développement  :  tourisme,  agriculture,  infrastructures, électricité, cadre de vie, eau potable, protection sociale, numérique et économie du savoir.

Le Gouvernement ambitionne notamment de faire de la Pendjari/W le parc de référence de l’Afrique de l’Ouest, grâce à une faune très riche. Dans le volet infrastructure, on peut citer la construction d’un nouvel aéroport aux standards internationaux, interconnecté au centre-ville de Cotonou grâce à une voie routière express. L’éducation n’est pas en reste puisque la création d’une Cité internationale de l’innovation et du savoir (CIIS) est prévue. Elle aura pour vocation de promouvoir l’émergence en Afrique de centres d’excellence dans l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et l’entrepreneuriat, et de favoriser l’éclosion de champions nationaux et régionaux dans des domaines innovants.

 

Un dispositif de gouvernance ad hoc

Pour assurer la réalisation de ce programme, des structures d’exécution et de suivi ont été mises en place sous la Présidence du Chef de l’Etat. Il s’agit notamment des agences d’exécution, et du Bureau d’Analyse et d’Investigation. L’objectif est d’assurer une gouvernance efficiente et d’accroître les capacités d’absorption des investissements, pour accélérer la réalisation des projets.

Pour conclure, le Président de la République a insisté sur les mesures de protection sociale et la volonté du Gouvernement de protéger les couches les plus vulnérables. Un système d'assurance maladie universelle soutenant à terme 4 millions de Béninois sera mis en place à cet effet.

Partager l'article

Découvrez nos contenus multimédias en ligne