Suite à la publication par la CENA, de la liste des partis politiques aptes à solliciter les suffrages des populations, le Président Patrice TALON a invité les partis politiques à une rencontre d’échanges ce mercredi 06 mars 2019 au Palais de la Marina.

Le Chef de l'État, Son Excellence Patrice TALON, a tenu dans la matinée de ce mercredi 06 mars 2019, une séance de travail avec des responsables de formations politiques engagées dans les prochaines élections législatives.

Cette rencontre qui intervient au lendemain de la proclamation par la CENA des listes aptes à solliciter les suffrages des populations, vise à échanger autour des solutions pour un processus électoral apaisé et inclusif. L'assistance était composée des représentants des Partis Union Progressiste,  Bloc Républicain, MOELE-BÉNIN, FCDB, UDBN et le PRD. A leur côté, une délégation du bureau de l'Assemblée Nationale conduite par son Président, Monsieur Adrien HOUNGBEDJI.

À l'entame de la séance, le Chef de l'État, entouré des Ministres Sévérin QUENUM de la justice et Sacca LAFIA de l'intérieur, a dit toute sa désolation de ne voir aucun parti de l'opposition apte pour les élections prochaines.

Les échanges conviviaux mais francs et directs ont permis au Président Patrice TALON de s'informer de ce qui s'est réellement passé et d'esquisser avec ses hôtes des voies d'apaisement. " Je voudrais espérer qu'a partir de ce soir ou demain jusqu'au mardi au plus tard, vous allez être en mesure de nous faire des suggestions, prendre des décisions parce-que vous en avez les prérogatives. Au besoin, s'il faut que l'Assemblée Nationale aille en séance extraordinaire pour proposer des mesures nous permettant d'atteindre les objectifs tout en respectant les Lois actuelles ou les Lois de demain, ce serait salutaire pour nous tous et nous allons partager le mérite ", a exhorté le Président de la République.

En homme de consensus, le Chef de l'État a ensuite appelé les partis politiques de l'opposition qui ont boycotté la rencontre à s'unir aux autres forces afin qu'un terrain d'entente soit trouvé dans le respect scrupuleux des textes de la République pour des élections participatives.

Tous les participants à la rencontre ont salué la démarche du Chef de l'État et ont promis joué leur partition dans le respect des textes.

Il faut rappeler que quatre formations politiques n’ont pas répondu à l’invitation du Chef de l’Etat pour des raisons diverses. Il s’agit entre autre de la Dynamique Unitaire pour la démocratie et le Développement (DUD), de l’Union Sociale Libérale (USL), de Restaurer l’Espoir (RE) et les Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE).

Partager l'article

Découvrez nos contenus multimédias en ligne