Les assises du dialogue politique se sont ouvertes dans la matinée de ce jeudi 10 octobre 2019 au Palais des Congrès de Cotonou. La cérémonie officielle d'ouverture a été présidée par le Chef de l'Etat, monsieur Patrice TALON en présence des délégués et i

Les assises du dialogue politique se sont ouvertes dans la matinée de ce jeudi 10 octobre 2019 au Palais des Congrès de Cotonou. La cérémonie officielle d'ouverture a été présidée par le Chef de l'Etat, monsieur Patrice TALON en présence des délégués et invités des formations politiques, des membres du gouvernement et des institutions de la République.

Les partis présents à ce dialogue politique sont :

- Union Progressiste (UP) dont le porte-parole est Monsieur Abraham  ZINZINDOHOUE

- Bloc Républicain (BR) dont le porte-parole est Monsieur  Jean-Michel ABIMBOLA

- Parti du Renouveau Démocratique (PRD) dont le porte-parole est Monsieur Charlemagne HONFO

- Mouvement des Elites Engagées pour l’Emancipation du Bénin (MOELE-BENIN) dont le porte-parole est Monsieur Céphise BEO AGUIAR

- Force Cauri pour le Développement du Bénin (FCDB) dont le porte-parole est Monsieur Soumanou TOLEBA

- Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) dont le porte-parole est Monsieur Cyrille DJIKUI

- Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) dont le porte-parole est Monsieur Théophile YAROU

- Parti la Flamme Renouvelée (PFR) dont le porte-parole est  Monsieur Gilbert EDA

Attendu depuis les tensions politiques subséquentes aux dernières législatives, le dialogue promis et initié par le Président Patrice Talon s'apparente plus à un check up qu'à un quelconque signe de stress de la démocratie béninoise. Aussi a-t-il remercié les délégués pour leur présence, preuve de leur amour et de leur disponibilité pour le Bénin.

Dans son message à l'endroit des délégués au dialogue, le Président Talon a fait un diagnostic lucide et sans complaisance du système partisan béninois pour réitérer la nécessité et la pertinence de réformes. Même si l'application des nouveaux textes (code électoral et charte des partis) "nous ont causé du tort, parce que bon nombre d'entre nous, à la mise en œuvre, ne s'y sont pas retrouvés", a-t-il ajouté.

L'occasion est alors propice pour le Chef de l'Etat d'inviter la classe politique à un devoir d'exemplarité vis à vis du peuple en consentant de "réformer nos pratiques politiques et partisanes afin d'améliorer la gouvernance générale du pays". Cela, explique le Président de la République, passe par l'exploration des pistes possibles d'amélioration de l'arsenal juridique régissant notre dispositif électoral afin de formuler des recommandations pertinentes". Et pour y parvenir, le Président Patrice Talon a porté son choix sur monsieur Dorothée Cossi SOSSA, pour assurer la conduite et la facilitation des travaux du dialogue politique. Cet intellectuel dont l'expérience politique et professionnelle est admise par tous sera aidé dans sa tâche par Monsieur Victor Prudent Topanou comme premier rapporteur , Monsieur Luc SINZOGAN  (Rapporteur représentant l'opposition) et Monsieur Orden ALLADATIN  (Rapporteur représentant  la mouvance).

A la suite du Chef de l'Etat, les premiers mots du facilitateur qui a accepté les charges républicaines à lui confiées sont l'expression de sa gratitude pour la confiance. A l'aide de l'article 36 de la constitution béninoise, Monsieur Dorothée SOSSA a expliqué que le dialogue est une obligation suprême pour ne pas trahir notre destin commun. Il a engagé les participants au dialogue à être les héritiers des pères fondateurs du Bénin, en trouvant les moyens d'un sursaut salutaire pour la préservation de ce qui est essentiel à nous tous, la construction harmonieuse du Bénin.

L’ordre du jour tel qu'adopté par la plénière se présente comme suit.

1- Toilettage du code électoral et de la charte des partis politiques

2- Renforcement du système partisan

3- Recherche d'équité dans la représentation du peuple à l'Assemblee nationale

4- Statut de l'opposition

5- Mesures d'apaisement de la situation politique

Le parti Dynamique Unitaire pour la Démocratie et le Développement (DUD) est absent des travaux.

Les recommandations et conclusions des travaux de ce dialogue politique sont attendues pour le samedi 12 octobre 2019.

 

Partager l'article

Découvrez nos contenus multimédias en ligne