Le Président de la République, Monsieur Patrice TALON, a pris part ce vendredi 28 août 2020 en visioconférence, au deuxième sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO sur la situation sociopolitique au Mali.

Le sommet a pris acte de la démission du président Ibrahim Boubacar Keita, et constaté sa libération ainsi que celle de plusieurs autres personnalités.  
Le sommet a recommandé l’institution d’un régime transitoire dirigé par un président civil, un Premier Ministre civil, un gouvernement qui s’occupera en priorité des urgences du moment que sont l’organisation des élections législatives et présidentielle en vue du retour à une stabilité politique dans le pays.

Le collège des chefs d’Etats de la CEDEAO a également souhaité la  mise en place des instances de la transition qui devrait durer 12 mois, qu’il y ait de larges consultations avec la classe politique, la Cour constitutionnelle, les organisations de la société civile et les autres acteurs clés de la crise  afin de trouver un consensus. 

L’ancien Président du Nigeria, Goodluck Jonathan, en sa qualité de médiateur, a été également retenu comme président du groupe de contact international qui a été mis en place.
Quant aux sanctions imposées par la CEDEAO, elles restent en vigueur et seront levées progressivement en fonction de l’évolution des prochaines  discussions.

Partager l'article

Découvrez nos contenus multimédias en ligne

Suivez la vidéo

Album photos