....

  • Monsieur le Président de l’Assemblée nationale,

  • Madame et messieurs les Présidents des Institutions de la République,

  • Mesdames et messieurs les Ministres,

  • Madame la Doyenne du Corps Diplomatique,

  • Mesdames et messieurs les membres du Conseil Economique et Social,

  • Mesdames, Messieurs,

La tradition républicaine veut qu’en ma qualité de garant des Institutions de la République, je préside à l’installation des membres du Conseil Economique et Social.

J’y défère avec enthousiasme et ferveur parce qu’aucune occasion n’est de trop pour réaffirmer mon engagement pour les valeurs qui fondent notre pays.

En cette heureuse circonstance, il me plaît avant tout, d’adresser les remerciements de la nation à la cinquième mandature pour sa contribution à notre marche vers le progrès, et mes chaleureuses félicitations à la nouvelle, pour ce rôle noble qu’elle est appelée à perpétuer.

Selon notre Loi fondamentale, le Conseil Economique et Social donne son avis sur les projets de loi, d’ordonnance ou de décret ainsi que les propositions de loi qui lui sont soumis.

Cette mission, le Conseil Economique et Social a les moyens de la remplir d’autant plus efficacement qu’il réunit en son sein, des femmes et des hommes venus d’horizons professionnels et sociaux variés, et pétris d’expériences diverses.

Le brassage qui s’opère au sein de l’Institution, entre les représentants de diverses couches sociales de notre pays, en fait un laboratoire de la Nation béninoise telle que nous la rêvons, unie, harmonieuse et préoccupée par son développement.

Sa légitimité, au-delà de la Constitution, réside dans sa composition qui transcende toutes nos différences et les sublime pour les mettre au service de l’intérêt national.

C’est sans doute pourquoi le Constituant a voulu en faire l’Assemblée des forces vives de la Nation à l’abri de toute influence politique.

Cela est le gage de l’objectivité de ses recommandations dont j’ai pu apprécier la hauteur de vue et la pertinence.

Mesdames et messieurs les Conseillers,

C’est le moment de vous exhorter à poursuivre et à amplifier l’œuvre entamée par vos prédécesseurs dont je constate que la plupart ont été reconduits.

C’est à mon sens, l’heureux présage d’une certaine continuité et cohérence dans l’action de votre Institution pour le plus grand bien du Bénin laborieux et dynamique qu’elle représente.

Votre Institution a une vocation constitutionnelle à souffler des conseils aux oreilles du Gouvernement et du Parlement.

Je voudrais vous réitérer ici, l’assurance que vos avis et recommandations avisés recevront toujours l’attention soutenue du Gouvernement.

Sur ce, je déclare officiellement installée, la 6ème mandature du Conseil Economique et Social.

Je vous remercie.

Partager l'article

Découvrez nos contenus multimédias en ligne